Rechercher
  • chloé de nardi

EXPERIENCE EN HAMAC

Dernière mise à jour : 3 août 2019

Partir léger au plus près de la nature vous donne envie? Laissez-vous tenter par l’expérience en hamac.


Etant vendeuse dans une grosse enseigne de matériel de sport outdoor, j’ai la chance de pouvoir tester de nombreux équipements. Alors, comme certains de mes clients j’ai moi aussi voulu tester l’expérience en hamac le temps d’un week-end. Je me suis donc rendue au Col de la Forclaz près d’Annecy . Après une petite marche j’ai trouvé l’endroit idéal avec une vue parfaite sur le lac d’Annecy pour y installer mon hamac. Et quelle bonne surprise ! Contrairement à ce que l’on peut imaginer les nuits en hamac sont plutôt confortables ! 

Voici quelques petites astuces… 


Col de la Forclaz - 16 juin 2019

Quel hamac choisir ?


La première question que l’on se pose est peut-être : “Je prends quoi comme hamac ?”. 

Ayant un peu de recul sur les produits proposés sur le marché, les hamacs en toile de parachute (ex: Ticket to the moon) sont vraiment les plus résistants. La toile élastique permet d’épouser la forme du corps et son tissu respecte la peau. Il est en plus de ça compact et léger. Les hamacs Ultra Light en nylon (ex: sea to summit) auront tendance à coller à la peau dès qu’il fait un peu chaud. Enfin les hamacs en coton sont également très résistants (ex: frendo)  . Mais petit bémol… Leur poids et leur compacité !


Peu importe le hamac que vous choisissez l’important est qu’il soit bien tendu avec de la corde résistante ou des sangles par exemple. Mieux vaut ne pas avoir peur de prendre de la longueur 4 à 6 mètres par côté… La circonférence des arbres est parfois importante ou les arbres bien espacés. Il suffit ensuite de réaliser des nœuds doubles pêcheur par exemple. Il est également possible d’utiliser un hamac double non pas pour dormir à deux mais histoire de se mettre en diagonale et ainsi avoir une position plus droite. Passer une nuit à deux dans un hamac même très grand relève de l’exploit… 


Selon les pays ou la saison la moustiquaire sera nécessaire pour ne pas avoir de mauvaises surprises au réveil. Il est également conseillé de pendre son sac à dos au niveau des attaches du hamac pour ne pas qu’il soit envahi par les rampants durant la nuit !


Dernière petite chose pour une nuit confortable… Il ne faut jamais négliger le froid et l’humidité qui remonte du sol... pour cela plusieurs solutions : un matelas, une bâche ou une couverture de survie. Le matelas est la solution que j’ai choisie car en plus de servir d’isolant il permet également de gainer le hamac. En cas de pluie mieux vaut toujours avoir un tarp dans son sac à dos. Pour le sac de couchage, si vous êtes sûr que vous partez dans un endroit sec et qu’il est impossible que vous soyez confronté à la pluie pourquoi pas prendre du duvet, vous y gagnerez en poids et en compacité. Si ce n’est pas le cas mieux vaut rester sur du synthétique qui craint beaucoup moins l’humidité.



Ce qu’il faut ensuite ? 


Col de la Forclaz - 16 juin 2019

P R O F I T E R ! Profiter du ciel, de la tranquillité, d’être dans des endroits inaccessibles aux tentes et tout ce qui s’ensuit…  


Dormir en hamac est une expérience que j’ai adorée et que je referai dès que possible ! Je conseille à tout le monde de tenter l’expérience au moins une fois dans sa vie c’est vraiment surprenant. Mais attention… on peut vite y prendre goût !

Voilà, vous n’avez plus qu’à choisir votre Hamac !



Col de la Forclaz - 16 juin 2019

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout